La dernière actualité médicale en pneumologie
Consultez la version en ligne
Respi Biblio
Cher confrère,
Découvrez ci-dessous les dernières actualités médicales Respi Biblio, issues des plus prestigieuses revues à comité de lecture.

Publications du  Mardi 20 février 2024
Objectifs de SpO2 sous ventilation mécanique invasive et cognition à 12 mois
American journal of respiratory and critical care medicine 2024 Jan | Mart Matthew F et al.

L’étude PILOT publiée en 2022 et menée en réanimation n'avait pas mis en évidence de différence en termes de jours sans ventilateur chez des patients sous ventilation mécanique invasive, lorsque les objectifs de saturation en oxygène étaient bas (médiane SpO2 94%), intermédiaires (SpO2 95%) ou élevés (SpO2 97%) ; de façon intéressante, les résultats des tests cognitifs réalisés à 12 mois sur un échantillon de patient ayant participé à l’étude, ne montrait pas de différence après ajustement entre les 3 groupes.

Dr Mathilde Oranger -
Connaissez vous les maladies auto-inflamatoires ?
Revue des maladies respiratoires 2023; aop:10.1016/j.rmr.2023.10.009 | Frémond, M.-L. et al.
Ni purement auto-immunes ni purement inflammatoires il s'agit d'un "groupes de maladies génétiques en pleine expansion" selon notre Revue des Maladies Respiratoires. Dans cet article, en français donc, on apprend que grâce au séquençage à haut débit il a été référencé ces 10 dernières années une soixantaine de maladies génétiques auto inflammatoires (MAI) c'est à dire liées à une sécrétion continue de cytokines telles que l'IL1, l'IL18, les interférons de type 1 etc. On parle donc d'inflammasopathies et d'interferonopathies, Les manifestations cliniques peuvent n'être découvertes qu'à l'âge adulte et l'atteinte pulmonaire peut être au premier plan ce pourquoi nous devons les connaitre. Notamment le SAVI et le COPA. Le SAVI est lié...
Dr Olivier Brun -
La sarcoïdose au scanner : un consensus Delphi
The Lancet Respiratory Medicine 2023; aop:10.1016/S2213-2600(23)00267-9 | Desai, Sujal R et al.
Le phénotypage scanographique de la sarcoïdose est évidemment nécessaire. Cette équipe internationale de 98 pneumologues et 48 radiologues thoraciques, venants de 28 pays dont la France, a travaillé sur un consensus Delphi. On rappelle qu'il s'agit d'un processus où les propositions, rédigées par un noyau initial de 11 membres, doivent être acceptées ou rejetées par une majorité soit au premier tour soit au deuxième tour (après discussion et reformulation des questions ayant eu entre 30 et 70% d'acceptation). Sur 34 propositions 4 ont été exclues et 19 approuvées, les autres ne sont pas...consensuelles ! Il émerge de ces propositions qu'on pourrait classer les sarcoidoses en 7 phenotypes scanographiques: 4 non fibrotiques (micronodules multiples peribronchovasculaires ou sous pleuraux, nodules peribronchovasculaires, nodules plus...
Dr Olivier Brun -
Quoi de neuf sur le microbiote pulmonaire ?
Thorax 2024; 79(3): 219-26 | Solveig Tangedal et al.
Le tabagisme est la principale cause de la BPCO et affecte le microbiote pulmonaire. Des études suggèrent que le microbiote pourrait influencer le développement et la progression de maladies respiratoires telles que la BPCO. La corticothérapie inhalée est recommandée dans certaines situations cliniques, mais comporte des risques de pneumonie et pourrait affecter le microbiote pulmonaire.

Cette étude norvégienne monocentrique a comparé à l'aide d'analyses métagénomiques, les microbiotes de patients BPCO et de sujets sains à partir d'échantillons de lavages bronchoalvéolaires, tout en évaluant l’effet de la gravité de la maladie, de la corticothérapie inhalée et des antécédents d'exacerbations. 97 patients BPCO et 97 sujets sains ont été inclus, distingués par leur statut tabagique....

Dr Mathilde Oranger -
Accueil  |  Focus sur l'assistance à la fonction respiratoire  |  À la Une
En collaboration avec Chiesi
Informer un confrère | Modifier votre profil | Supprimer mes données | Sources et critères